HUMEX RHUME, comprimé et gélule Médicament

HUMEX RHUME, comprimé et gélule

Dénomination commune : PSEUDOEPHEDRINE, PARACETAMOL, CHLORPHENAMINE.

Reference : 3447463

En stock

Capacité : 12 comprimés et 4 gélules 3,50
 


Indications pour HUMEX RHUME, comprimé et gélule

Traitement au cours des rhumes de l'adulte (à partir de 15 ans) :

- des sensations de nez bouché,
- de l'écoulement nasal clair,
- des maux de tête et/ou fièvre.


Si les symptômes persistent, consultez un médecin.

Posologie de HUMEX RHUME, comprimé et gélule

Voie orale.

RESERVE A L'ADULTE (A PARTIR DE 15 ANS).

Prendre :
- 1 comprimé Jour (blanc), le matin, à renouveler si nécessaire à midi et au dîner,
- 1 gélule Nuit (bleue et blanche) le soir au coucher,

en respectant un intervalle d'au moins quatre heures entre chaque prise.

Avaler le comprimé ou la gélule avec un grand verre d'eau.

Ne pas dépasser la posologie maximale de 3 comprimés Jour et une gélule Nuit par 24 heures.

La durée maximale du traitement est de 4 jours

Composition de HUMEX RHUME, comprimé et gélule

Composition du comprimé (pour le jour) :
PARACETAMOL..............................................................................500,0 mg
CHLORHYDRATE DE PSEUDOEPHEDRINE.......................60,0 mg

Composition de la gélule (pour la nuit) :
PARACETAMOL..............................................................................500,0 mg
MALEATE DE CHLORPHENAMINE.............................................4,0 mg

Excipients du comprimé (pour le jour) : Cellulose microcristalline - Amidon prégélatinisé - Croscarmellose sodique - Stéarate de magnésium - Povidone K 30.

Excipients de la gélule (pour la nuit) : Talc - Croscarmellose sodique - Laurylsulfate de sodium - Silice colloïdale anhydre.

Composition de l'enveloppe de la gélule :
Tête bleu transparent : Erythrosine - Indigotine - Gélatine.
Corps blanc opaque : Dioxyde de titane - Gélatine

Forme

comprimés et gélules

Contre-indications HUMEX RHUME, comprimé et gélule

Ce médicament est contre-indiqué dans les situations suivantes :
- Chez l'enfant de moins de 15 ans.
- En cas d'hypertension artérielle sévère ou mal équilibrée par le traitement .
- En cas d'antécédents d'accident vasculaire cérébral ou de facteurs de risque susceptibles de favoriser la survenue d'accident vasculaire cérébral, en raison de l'activité sympathomimétique alpha du vasoconstricteur.
- En association à des médicaments vasoconstricteurs tels que bromocriptine , pergolide, lisuride, cabergoline, ergotamine, dihydroergotamine ou d'autres médicaments destinés à décongestionner le nez qu'ils soient administrés par voie orale ou nasale (phénylpropanolamine, phényléphrine, éphédrine...).
- En association avec le méthylphénidate.
- En association avec les IMAO non sélectifs (iproniazide).
- En cas d'hypersensibilité à l'un des constituants du produit.
- En cas d'insuffisance coronarienne sévère.
- En cas de risque de glaucome par fermeture de l'angle.
- En cas de risque de rétention urinaire liée à des troubles urétro -prostatiques.
- En cas d'antécédents de convulsions.
- En cas d'insuffisance hépatocellulaire en raison de la présence de paracétamol .
- En cas d'allaitement

Précautions d'emploi pour HUMEX RHUME, comprimé et gélule

En raison de la présence de pseudoéphédrine :
Les patients doivent être informés que la survenue d'une hypertension artérielle, de tachycardie, de palpitations ou de troubles du rythme cardiaque, de nausées ou de tout signe neurologique (tels que
l'apparition ou la majoration de céphalées) impose l'arrêt du traitement.

En raison de la présence de paracétamol :
Pour éviter un risque de surdosage ; vérifier l'absence de paracétamol dans la composition d'autres médicaments.

Du fait de la présence de chlorphénamine, il est déconseillé de prendre pendant le traitement, des boissons alcoolisées ou des médicaments contenant de l 'alcool ou des sédatifs (barbituriques en particulier) car ils potentialisent l'effet sédatif des antihistaminiques.

En cas d'intervention chirurgicale programmée et en cas d'utilisation d'anesthésiques volatils halogénés, il est préférable d'interrompre le traitement quelques jours avant, en raison du risque de poussée hypertensive
L'attention des sportifs est attirée sur le fait que la pseudoéphédrine peut induire une réaction positive des tests pratiqués lors des contrôles anti-dopage

Effets indésirables

Liés à la présence de pseudoéphédrine :
- Céphalées.
- Palpitations, tachycardie, poussée hypertensive.
- Sueurs.
- Crise de glaucome par fermeture de l'angle.
- Troubles urinaires (dysurie, rétention), en particulier en cas de troubles urétroprostatiques.
- Anxiété, insomnie.
- Sécheresse buccale, nausées, vomissements.
Ont été décrits, en particulier chez l'enfant après administration de vasoconstricteurs :
- convulsions,
- hallucinations
- agitation, troubles du comportement et insomnie.
Une fièvre, un surdosage, une association médicamenteuse susceptible de diminuer le seuil épileptogène ou de contribuer à un surdosage ont souvent été retrouvés et semblent prédisposer à la survenue de ces effets.
Exceptionnellement, des accidents vasculaires cérébraux hémorragiques sont survenus chez des patients ayant utilisé des spécialités contenant de la pseudoéphédrine . Ces accidents vasculaires cérébraux sont notamment survenus en cas de surdosage, de mésusage et/ou chez des patients présentant des facteurs de risques vasculaires.

Liés à la présence de paracétamol :
- Quelques rares cas d'accidents allergiques (simples rashs cutanés avec érythème ou urticaire ) ont été observés et nécessitent l'arrêt du traitement.
- De très exceptionnels cas de thrombopénies ont été signalés.

Liés à la présence de chlorphénamine :
Les caractéristiques pharmacologiques de la chlorphénamine sont à l'origine d'effets indésirables d'inégale intensité et liés ou non à la dose :
+ Effets neurovégétatifs :
- sédation ou somnolence, plus marquée en début de traitement,
- hypotension orthostatique,
- sécheresse des muqueuses, constipation, troubles de l'accommodation, mydriase, palpitations, troubles urinaires (dysurie, rétention),
- troubles de l'équilibre, vertiges, baisse de la mémoire ou de la concentration, plus fréquents chez le sujet âgé,
- incoordination motrice, tremblements,
- confusion mentale, hallucinations,
- plus rarement, des effets sont à type d'excitation : agitation, nervosité, insomnie ;
+ Réactions d'hypersensibilité :
- érythèmes, eczéma, purpura, urticaire,
- oedème, plus rarement oedème de Quincke,
- choc anaphylactique.
+ Effets hématologiques :
- leucopénie, neutropénie,
- thrombocytopénie,
- anémie hémolytique

Notice téléchargeable pour HUMEX RHUME, comprimé et gélule

Résumé des caractéristiques (RCP)

Vous souhaitez un conseil pour l'achat de vos médicaments, contactez-nous au 03 80 74 02 12 ou envoyez-nous un mail.

Date de mise à jour : 12 août 2016 15:50:34


Retour à la page précédente