Médicament

ULCAR 1 g, suspension buvable, 30 sachets

7,50 € TTC

HT 7,35 € - TVA 0,15 €

Disponible

Lire la notice

Renseignez votre e-mail et nous vous contacterons dès que le prix du produit aura baissé.

Frais de ports offerts à partir de 69.00€ TTC
Pour 49,90 € bénéficiez de la livraison gratuite en moins de 24h pendant 1 an !
Médicament en ligne Sanofi Aventis

Marque : Sanofi Aventis

Référence : 3328391

Dénomination commune : Sucralfate

Contenance : 30 sachets

Forme médicamenteuse : Suspension buvable.

Notice d'utilisation

Conseils et utilisations ULCAR 1 g, suspension buvable, 30 sachets

Indications du ULCAR 1 g, suspension buvable, 30 sachets

· Ulcères gastriques et duodénaux évolutifs. · Traitement d'entretien des ulcères duodénaux chez les patients non infectés par Helicobacter pylori ou chez qui l'éradication n'a pas été possible.

Posologie du ULCAR 1 g, suspension buvable, 30 sachets

Voie orale. Cicatrisation de l'ulcère gastrique évolutif 1 sachet 4 fois par jour pendant 4 à 6 semaines, soit : · 1 sachet une demi-heure à 1 heure avant chacun des 3 principaux repas. · 1 sachet au coucher, environ 2 heures après le repas du soir. Cicatrisation de l'ulcère duodénal évolutif Deux modalités de traitement sont possibles : 1 sachet 4 fois par jour pendant 4 à 6 semaines, soit: · 1 sachet une demi-heure à 1 heure avant chacun des 3 principaux repas. · 1 sachet au coucher, environ 2 heures après le repas du soir. 2 sachets matin et soir pendant 4 à 6 semaines, soit : · 2 sachets le matin au réveil, une demi-heure à 1 heure avant le petit déjeuner. · 2 sachets le soir, environ 2 heures après le repas du soir. Prévention des rechutes de l'ulcère duodénal Deux modalités de traitement sont possibles : 1 sachet 2 fois par jour, soit : · 1 sachet le matin au réveil, une demi-heure à 1 heure avant le petit déjeuner. · 1 sachet le soir pris soit une demi-heure à 1 heure avant le repas, soit au coucher, environ 2 heures après le repas du soir. 2 sachets le soir, soit une demi-heure à 1 heure avant le repas du soir, soit au coucher environ 2 heures après le repas du soir. Il n'est pas nécessaire de prescrire en association des antisécrétoires, des antiacides ou des pansements. Population pédiatrique La sécurité et l’efficacité d’Ulcar n’ont pas été établies chez les enfants de moins de 14 ans.

RCP du ULCAR 1 g, suspension buvable, 30 sachets

Composition du ULCAR 1 g, suspension buvable, 30 sachets

Sucralfate 1 g Pour un sachet. Les autres composants sont : Saccharine sodique, arôme caramel, arôme anis, parahydroxybenzoate de propyle sodique, parahydroxybenzoate de méthyle sodique, phosphate monosodique dihydraté, gomme xanthane, glycérol à 85 p.cent, eau purifiée.

Précautions d'emploi du ULCAR 1 g, suspension buvable, 30 sachets

L'aluminium libéré dans l'estomac, bien que faiblement absorbé par le tube digestif, peut s'accumuler dans les tissus et notamment au niveau de l'encéphale (risque d'encéphalopathie) en cas d'insuffisance rénale chronique: chez les sujets atteints de cette affection, il convient donc d'éviter une administration prolongée de sucralfate (traitement de plusieurs mois). Bien qu'aucune contre-indication n'ait été mise en évidence, il est prudent de ne pas administrer le sucralfate en cure prolongée chez les sujets présentant une hypophosphatémie (hyperparathyroïdie primitive, rachitisme dystrophique vitaminorésistant). En cas d'ulcère gastrique, il est recommandé de vérifier la bénignité de la lésion avant traitement. Ce médicament contient du parahydroxybenzoate de méthyle et de propyle et peut provoquer des réactions allergiques (éventuellement retardées).

Contre-Indications du ULCAR 1 g, suspension buvable, 30 sachets

· Prématurés et nouveau-nés dysmatures. · Allergie à l'un des composants.

Effets indésirables du ULCAR 1 g, suspension buvable, 30 sachets

Affections de l'oreille et du labyrinthe: Rare : vertiges. Affections gastro-intestinales Fréquent : constipation, Peu fréquent : nausées, sécheresse de la bouche, Rare : vomissements, bézoards. Ces cas de bézoards ont été rapportés chez des patients à risque (voir rubriques 4.3 et 4.4). Affections de la peau et du tissu sous-cutané Rare : rash. Affections du système immunitaire Indéterminé : réactions anaphylactiques (angiœdème, urticaire). Il existe un risque théorique de déplétion phosphorée par fixation d'aluminium sur les phosphates alimentaires lors de l'utilisation au long cours et à fortes doses du sucralfate.

Vous souhaitez un conseil pour l'achat de vos médicaments ?

Contactez-nous au 03 80 74 02 12 ou envoyez nous un mail.

Date de mise à jour :